ARIADNE THESEO

monologue dramatique pour mezzo-soprano et orchestre (2014)

texte latin d’après Ovide (Héroïdes X)

Symetrie.jpg

Editeur : Symétrie, Lyon

Effectif : mezzo-soprano et orchestre

Durée d'exécution : 10'

Nomenclature instrumentale : 2 flûtes, 2 hautbois, cor anglais, 2 clarinettes, clarinette basse, 2 bassons, 4 cors,

2 trompettes, 3 trombones, tuba, harpe, piano, percussion, cordes

 

Extrait : Arioso "Ergo ego moritura"
00:00 / 01:20

Sous-titré « monologue dramatique », Ariadne Theseo (lettre d’Ariane à Thésée) pour mezzo-soprano et orchestre a été conçu en écho au célèbre Lamento d’Arianna de Claudio Monteverdi.
Écrite sur un texte latin extrait des Héroïdes d’Ovide librement adapté et condensé, l’œuvre se présente comme une grande scène lyrique qui pourrait être extraite d’un opéra. Comme son prestigieux modèle monteverdien, elle relève du "genere rappresentativo" où tout est subordonné à la déclamation.
L’orchestre, traité dans l’esprit d’un continuo élargi entièrement dédié au service de l’expression vocale, prolonge, colore et amplifie les affects successifs qui animent Ariane abandonnée sur l’île de Naxos.
Cette pièce a été composée en 2007 pour la mezzo-soprano Sandrine Sutter et orchestrée en 2014.

Extrait : Conclusion "Nunc quoque non oculis"
00:00 / 01:56

Exécution :

11 avril 2019 : première audition à l’Opéra de Saint-Étienne

Marie Kalinine, mezzo-soprano

Orchestre  symphonique Saint-Etienne Loire

Victorien Vanoosten, direction musicale