EX ABRUPTO
version pour orchestre (2021)

Editeur : Symétrie, Lyon 

Durée d'exécution : 13'

Effectif : orchestre

Nomenclature instrumentale : petite flûte, 2 flûtes,

2 hautbois, cor anglais, 2 clarinettes, clarinette basse,

2 bassons, contrebasson, 4 cors, 3 trompettes,

3 trombones, tuba, piano, 2 percussions, cordes

Cette oeuvre est la version orchestrale d'une pièce écrite initialement pour orgue en 2014.

D'un seul tenant, elle s’articule cependant en cinq périodes nettement délimitées. La première débute par l’exposition d’un motif de caractère déclamatoire qui prend rapidement possession de la totalité de l’espace sonore, puis la musique se développe organiquement comme une sorte d’improvisation tendue jusqu’à une première ponctuation.

La seconde période contraste fortement tant par la dynamique et le caractère que par le type d’écriture : linéaire et contrapuntique, elle est constituée d’une longue et calme mélodie se déployant sur un fond d’harmonies mouvantes et mystérieuses. Au centre de cette section, avant une reprise ornée de cette même mélodie apparaît discrètement une anticipation du motif de la période suivante. L’épisode central est un fugato dont les entrées successives, donnant lieu à une complexité harmonique croissante, débouchent sur un large choral qui s’enchaîne sans interruption à la cinquième et dernière période, laquelle n’est autre qu’une reprise variée de la première. Une brève coda conclut l’œuvre par une ascension dans l’aigu, comme en apesanteur, jusqu’au silence.

symetrie.jpeg

Création :

18 mars 2022 à l’Opéra de Saint-Étienne

Orchestre  symphonique Saint-Etienne Loire

Pierre Bleuse, direction musicale